No History, aux sources du punk-rock US

L’histoire de No History commence en Alsace il y a trois ans. Cinq jeunes se retrouvent au sein du même groupe, pour partager la passion du punk rock. Le vrai punk rock, celui des bandes son de « American Pie », celui qui s’écoute sur la route de la plage, fenêtres ouvertes, une bière à la main et le volant dans l’autre. On sent une enfance bercée à coup de Sum 41, Blink 182 et autres Offspring. Des influences qu’ils ne cachent pas, et qui ont plutôt bien déteint sur eux, puisque mis à part la voix, on jurerait écouter un morceau des pionniers du genre. Aujourd’hui, ils ne sont plus que quatre, mais leur musique reste la même. Après quelques titres « enregistrés maison », le groupe s’est lancé cet été dans l’aventure du studio, avec un album qui devrait sortir très prochainement. En attendant, un morceau est à l’écoute en avant-première, histoire de nous mettre l’eau à la bouche. Jugez par vous-même, on est loin de la production en amateur. Pour les voir sur scène, rendez-vous jeudi 16 février au festival Rock en Stock à Saint-Dié des Vosges.

Nous remercions Notulus, le quotidien indé qui ne sent pas des pieds!! pour cet article sur No History

    « »